Retour sur l'année 2014


L'école de chiens guides promène ses bénévoles 

L’École alsacienne de chiens guides d’aveugles, à Cernay, a réuni ses bénévoles pour une rencontre amicale. Au programme, une balade en ville suivie d’un repas.


« Sans les bénévoles, nous ne pourrions plus fonctionner, notait Danielle Griffanti, directrice de L’École alsacienne de chiens guides d’aveugles de Cernay, lors de la rencontre qu’elle organisait récemment à l’intention de ces bénévoles. « Les familles d’accueil s’occupent de nos jeunes chiots, les familles de vacances soignent nos élèves chiens guides pendant les congés de nos éducateurs. Enfin, il y a les familles de retraite qui offrent une fin de vie heureuse à nos vieux chiens. Nous offrons une formation à toutes ces familles et l’association prend en charge tous les frais . »



Notre Assemblée Générale du 16 mars en images


Les Rois Mages à Jettingen

 

Le 22 janvier 2014


Photo « L’Alsace »
Photo « L’Alsace »

Les Rois mages ont sillonné les rues de Jettingen pour récolter des dons au profit de l’École alsacienne de chiens-guides d’aveugles de Cernay.

À leur retour, avant de partager la galette, ils ont remis, en présence de Jean-Claude Colin, le maire, entouré de Marinette et Henri Fritsch, les chevilles ouvrières de ce rendez-vous, 1800 € à l’association cernéenne représentée par son président Louis Griffanti. Ce geste en faveur des aveugles et malvoyants contribuera à leur apporter de l’autonomie dans leurs déplacements mais aussi sans doute un peu plus de joie au quotidien.


Les rois mages et leurs porteurs d'étoiles accompagnée de Cybelle, une caniche femelle noire en formation en janvier 2010.


Retour sur l'année 2013

Réception à Guebwiller


Le Centre Communal d’Action Sociale de Guebwiller a collecté 1038 € pour parrainer le chien-guide de Christiane Carteron. La remise officielle a eu lieu à l’Hôtel de Ville, en présence du maire Denis Rebmann.

 

Fiona, qui va remplacer Eurêka pour guider les pas de Christiane Carteron, a profité de l’occasion pour se montrer en public. Madame Remy, adjointe aux affaires sociales a rappelé l’historique de cette action de solidarité, au travers d’une liste de souscription, complétée par de nombreuses initiatives locales. La chorale de l’école Schlumberger a illustré cette sympathique réception : les enfants ont interprété, avec beaucoup d’émotion, « Trois petites notes de musique… », qu’Yves Montant avait à son répertoire.

 

Rappelons aussi l’action du Lions-Club de Guebwiller qui nous a offert 4000 € pour le chien de Christiane Carteron et de l’Action catholique des Enfants qui nous a remis 220 €.



Solidarité : 6000€ de la Fondation Alliance Cairpsa Carpreca pour l'Ecole Alsacienne

 Le 1er février 2013


Les membres de la fondation Alliance Cairpsa Carpreca ont remis mercredi un chèque de 6000 euros à l’École alsacienne des chiens guides d’aveugles de Cernay.


En 2010, Panzi, le chien guide de Carlo, l’aidait à traverser une rue sur un passage piéton, lorsque le chien a vu un 4X4 arriver trop vite. Il s’est interposé et a été heurté au flan. Le chauffard s’est enfui mais grâce aux témoins a été rattrapé et condamné. Par contre, Panzi ne s’est jamais remis de cet accident : il est resté traumatisé et incapable de guider son maître. Il est mort quelques mois plus tard. Pour l’école alsacienne, Carlo était prioritaire pour recevoir un chien, toujours gratuitement. Mais son éducation revient à quelque 15 000 euros.

Appel aux dons

Ce don de l’Alliance tombe à pic. La fondation rejoint les 2500 donateurs réguliers que compte l’école. Son président, Louis Griffanti, en profite pour lancer un appel aux dons pour financer le grand projet de l’école : la construction d’un centre de formation pour les chiens.

« Je ne fais qu’anticiper une réglementation qui s’appliquera d’ici quelques années et qui obligera les écoles comme la nôtre à avoir un centre de formation pour nos chiens. Mais nous appliquerons toujours nos principes qui disent qu’un chien sera plus heureux et équilibré s’il peut partager le salon de son maître plutôt qu’une cage dans un chenil. »

Le futur centre de formation de l’école de chiens guides sera installé dans la zone des Pins à Cernay.

Jean-Marie Meyer, président de la fondation Alliance, a donc remis le chèque en précisant que ce don entrait parfaitement dans le cadre d’intervention de la fondation qui soutien des initiatives culturelles, solidaires, des actions en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées.

Les élus présents, Jean-Paul Heider, également vice-président de l’école, Anita Burger, adjointe au maire de Cernay et le conseiller général Pierre Vogt, ont tous renouvelé leur soutien à l’école.

 


Devant les caméras de 30 Millions d'Amis

 Le 21 septembre 2013

 

Michel Arnold assure bénévolement l’apprentissage du chiot Indi.

 

L’École alsacienne de chiens guides remet gratuitement des chiens aux aveugles et malvoyants à travers toute la France, et sa réputation dépasse amplement le cadre régional. Pour preuve, ce mercredi et jeudi, l’émission de TF1 30 millions d’ami s viendra tourner plusieurs séquences pour présenter ses diverses activités, dont le travail très technique et exigeant d’éducation d’un chien guide.

Cette mission sera expliquée par la directrice et son équipe. Ensuite on pourra suivre l’aide efficace apportée par les familles bénévoles : celles qui prennent en charge des chiens retraités ; celles qui accueillent des chiens qui ne sont temporairement pas encadrés mais confiés à des « familles de vacances » et enfin celles qui s’occupent des chiots sélectionnés à partir du chenil. Michel Arnold, un retraité de Wesserling, fait partie de cette dernière catégorie. Après avoir mené à terme l’apprentissage d’Héra (un an), qui terminera sa formation avec Chantal, une éducatrice professionnelle, il accueille depuis quelques jours un adorable golden retriever de deux mois, Indi. Il est assisté par Céline Cuche, éducatrice responsable de ce primo-apprentissage. Tous les lundis, ils font le point sur les progrès accomplis et, un jour par semaine, Michel se déplace avec Indi au terrain de Cernay pour compléter la formation du chiot. Il faut compter encore neuf mois pour parachever cette éducation et remettre ce fidèle compagnon à son futur maître… 


Des chiens guides à la bonne école

L'Alsace le 17 juillet 2013

 

Une réception amicale s’est déroulée vendredi au siège de l’École alsacienne de chiens guides d’aveugles de Cernay, pour marquer le retour de Marion Wioland. Elle vient de décrocher son diplôme d’État d’éducatrice de chiens guides.

 

Envoyer une éducatrice dans la région parisienne pour compléter une formation, c’est une première mais également une charge pour l’École de chiens guides d’aveugles de Cernay. Il a fallu, en effet, financer des études avec les soutiens de la Ville de Cernay et de la Région Alsace, des études qui ont duré trois ans. Mais le résultat couronne tous les efforts accomplis. La première année, l’adaptation était difficile car Marion avait été précédemment initiée avec une autre méthode, celle de Walter Rupp, fondateur des écoles suisses d’Allschwil et de Muttenz. Cette approche originale de l’éducation des chiens pour aveugles et malvoyants avait séduit Danielle Griffanti, directrice, lorsqu’elle a fondé l’École alsacienne de chiens guides d’aveugles. « Nos chiens sont éduqués au domicile de nos éducateurs et la méthode Rupp est appliquée chez nous depuis plus de vingt ans, précise-t-elle. N ous pouvons ainsi être fiers de remettre, cette année, notre 150e chien guide, offert à une dame aveugle de notre région ! »

Alors pourquoi une autre pédagogie, au risque de remettre en cause une méthode qui a fait ses preuves ? Dans le domaine du handicap, la réglementation évolue et devient plus contraignante. « L ’achat d’un terrain de 66 ares situé dans la ZAI Les Pins est imminente et facilitera le travail de l’équipe, sans remettre en cause notre philosophie : ce sera une école de jour et, comme aujourd’hui, les chiens rentreront le soir dans la famille de l’éducateur » annonce Louis Griffanti, président.

Les relations entre l’école alsacienne et la Fédération française des associations de chiens guides (FFAC) ont évolué. Au fil des mois, Marion, indirectement, a favorisé des liens. « C’était notre ambassadrice à la fédé… » , admet Louis Griffanti. Lorsque les cadres de la fédération sont venus lui proposer d’adhérer, le conseil d’administration de l’école alsacienne a décidé de saisir cette opportunité.

 

Huit chiots remis à un aveugle cette année

Désormais, une équipe de bénévoles assure à son tour l’apprentissage des jeunes chiots. L’initiative est récente, elle raccourcit les délais de mise à disposition des chiens guides. Cinq sont actuellement en préformation dans des familles d’accueil et huit autres, en cours d’éducation, seront remis en 2013.

La trésorerie de l’École alsacienne de chiens guides d’aveugles de Cernay est solide : dons et legs représentent près de 85 % des recettes de fonctionnement. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, une association de secteur (elle tient à conserver l’anonymat), est venue à la réception, vendredi, pour remettre à Louis Griffanti un chèque de 15000 €. C’est la somme nécessaire pour accomplir l’éducation d’un chien guide…

  


Un don de 2000 € pour Gypse

Dimanche 3 mars, l’Ecole Alsacienne de Chiens-Guides d’Aveugles était l’invitée de «D’Heidelbeertrupp », la troupe de théâtre alsacien d’Ottrott, près d’Obernai. Les comédiens présentaient leur nouvelle pièce, « Alli unter einem Dach », devant un public très nombreux et ravi.

A l’entracte, Marie-Hélène Bapst, la présidente de l’association de théâtre dialectal, a remis un chèque de 2000 € à Danielle Griffanti pour parrainer Gypse, un magnifique berger blanc que nous avons remis en octobre dernier à Valérie Woehrel de Lipsheim. Chantal Steiniger, qui a éduqué Gypse, était aux côtés de Valérie et de son chien-guide.


Repas solidaire à Urcerey

 

C’est une belle tradition. Chaque année, à l’approche du Printemps, le Foyer Rural d’Urcerey, petit village aux portes de Berfort, organise un repas dont le bénéfice est destiné à l’Ecole Alsacienne de Chiens-Guides d’Aveugles.

 

La nouvelle Président du Foyer, Céline Cuche, et son mari Gilles, tous deux éducateurs à l’Ecole de Cernay, avaient bien fait les choses. Avec leur équipe de bénévoles ils ont accueilli près de soixante-dix personnes pour déguster une choucroute. Nous étions présents, en compagnie de Joanne Schlee et de son chien Foebus, et de Monique Richard avec Caliko. Une belle soirée, très conviviale !


Retour sur l'année 2012

Bientôt le 150e chien-guide d’aveugles

 

L’École alsacienne de chiensguides d’aveugles de Cernay s’apprête à remettre– comme toujours, gratuitement – son 150e chien à un aveugle ou à un malvoyant.

La structure, qui vient de fêter son vingtième anniversaire, fonctionne grâce à un large réseau de bénévoles et quelques professionnels.

Avant qu’un chien soit en mesure de venir en aide à son maître en situation de handicap, il suit une longue formation (dont le coût est estimé à 15 000 euros par animal). 

 

Céline Cuche, éducatrice

 

« En 10 ans j’ai formé 18 chiens...» 

En dix ans d’activité, j’ai formé 18 chiens et quelques autres en transition. Mais, depuis 2 mois, l’association m’a chargée de consacrer la moitié de mon temps de travail aux chiots qui ont été récemment placés dans les familles d’accueil. C’est pourquoi, en ce moment, je n’ai plus qu’une seule chienne en formation, Horlane, une caniche femelle. Elle avait 8 mois lorsque je l’ai récupérée chez Raymond Hug, à Geispitzen. Au terme de cette première prise en main, qui a duré environ dix mois, l’installation d’Horlane chez moi se passe en douceur : le toutou est propre, docile et déjà bien agréable à vivre.

 

À présent, Horlane me suit dans mon quotidien et, dès qu’elle porte son harnais, elle réalise qu’il faut travailler et progresser. Ce ne sont pas de simples balades. Lorsque nous marchons ensemble, je lui fais comprendre qu’il y a un enjeu en l’encourageant dans son apprentissage : par exemple, « sini » tourne à gauche, « destra » tourne à droite…, je lui indique comment traverser les « zebra » sur les grandes avenues et nous fréquentons régulièrement les marchés hebdomadaires et les centres commerciaux.

 

À chaque fois, lorsqu’elle maîtrise un savoir-faire, je la félicite et lui fais comprendre qu’il faut passer à autre chose afin qu’elle reste sans cesse en éveil… au fil des mois, l’apprentissage sera de plus en plus poussé et c’est à l’âge de deux ans qu’Horlane sera évaluée pour être jugée « bonne pour le service », par Pascal Ludwig, un aveugle, testeur bénévole de Colmar. »

 

Michel Arnold  fait partie des 5

 

familles qui accueillent les chiots

 

 

Le 21 août dernier août, j’ai appris par le journal que l’Ecole Alsacienne des Chiens Guides d’Aveugles recherchait des familles pour accueillir des chiots. J’ai aussitôt répondu à l’annonce. Les jours suivants, Eliane Steiniger chargée du recrutement des chiens m’a confié Hera, une adorable petite chienne, labrador noire.

 

Ce n’est pas toujours une partie de plaisir, il faut, durant toute la journée lui apprendre l’hygiène, la propreté, rester vigilant sur sa santé, la conduire à Wittenheim pour les vaccinations, consacrer deux journées pour le suivi de son éducation. Le lundi, les exercices (marche en laisse, rappel au pied…) se déroulent sur le terrain de Cernay avec les autres chiots et jeudi, Céline Cuche, l’éducatrice, vient chez nous pour inculquer à Hera les règles élémentaires à respecter à la maison mais également au contact des clients du supermarché…

 

 

Samedi 25 novembre

Plaisir des yeux à l’espace Grün

L’exposition « Plaisir des yeux » allie deux ingrédients qui en font un événement particulier : le geste solidaire envers l’École alsacienne de chiens guides d’aveugle et le plaisir d’acheter quelques objets artisanaux pouvant faire de beaux cadeaux de Noël. L’exposition a fermé ses portes hier soir.

Samedi, lors du vernissage de l’exposition « Plaisir des yeux, » à l’Espace Grün de Cernay, Danielle et Louis Griffanti ont accueilli leurs invités, les élus qui soutiennent l’école, les exposants fidèles au rendez-vous, les éducateurs, les familles d’accueil et les chiens qui étaient cette année particulièrement nombreux, ainsi que des donateurs.

Parmi eux, les représentants du groupement des hôteliers restaurateurs du Pays Thur Doller, qui ont remis un chèque de 500€, Bertrand, qui fédère l’association de l’Âge d’or et la municipalité de Buethwiller, a remis un chèque de 1200-€ et enfin Catherine Rapp qui a remis 1000€, somme collectée avec cinq amis, grâce à une cagnotte commune proposée à l’occasion de leur cinquantième anniversaire.

Danielle Griffanti, directrice de l’école, a rappelé l’importance de l’école qui redonne la joie de vivre aux déficients visuels qui ont la chance de recevoir un chien.

Le 150 e chien bientôt remis

Le chien est pris en charge par l’école tout au long de sa vie. Jeune chiot, il est éduqué dans une famille d’accueil, puis, il part faire son éducation chez un éducateur, ensuite il entre dans sa vie active auprès de l’aveugle et enfin il a droit à une retraite paisible auprès d’une famille d’accueil. Les demandes augmentent toujours, le 150 e chien sera bientôt remis. L’école éduque chaque année six à huit chiens guides et finance leur éducation uniquement à l’aide de dons.

Art. L'Alsace Sylvie Reiff

CONTACTER Pour soutenir l’école : École alsacienne de chiens guides d’aveugles, BP 40161, 68702 Cernay Cedex Tel : 03 89 39 81 32 

Remise d'un don par la Fondation Alliance

 

En 2010, Panzi, le chien guide de Carlo, l’aidait à traverser une rue sur un passage piéton, lorsque le chien a vu un 4X4 arriver trop vite. Il s’est interposé et a été heurté au flan. Le chauffard s’est enfui mais grâce aux témoins a été rattrapé et condamné. Par contre, Panzi ne s’est jamais remis de cet accident : il est resté traumatisé et incapable de guider son maître. Il est mort quelques mois plus tard. Pour l’école alsacienne, Carlo était prioritaire pour recevoir un chien, toujours gratuitement. Mais son éducation revient à quelque 15 000 euros.

Appel aux dons

Ce don de l’Alliance tombe à pic. La fondation rejoint les 2500 donateurs réguliers que compte l’école. Son président, Louis Griffanti, en profite pour lancer un appel aux dons pour financer le grand projet de l’école : la construction d’un centre de formation pour les chiens. « Je ne fais qu’anticiper une réglementation qui s’appliquera d’ici quelques années et qui obligera les écoles comme la nôtre à avoir un centre de formation pour nos chiens. Mais nous appliquerons toujours nos principes qui disent qu’un chien sera plus heureux et équilibré s’il peut partager le salon de son maître plutôt qu’une cage dans un chenil. » Le futur centre de formation de l’école de chiens guides sera installé dans la zone des Pins à Cernay.

Jean-Marie Meyer, président de la fondation Alliance, a donc remis le chèque en précisant que ce don entrait parfaitement dans le cadre d’intervention de la fondation qui soutien des initiatives culturelles, solidaires, des actions en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées.

Les élus présents, Jean-Paul Heider, également vice-président de l’école, Anita Burger, adjointe au maire de Cernay et le conseiller général Pierre Vogt, ont tous renouvelé leur soutien à l’école.

le 01/02/2013 à 05:00 par S.R

Jeudi 7 juin 2012, une nouvelle intervention à ISSM de Mulhouse

 

L’Ecole Alsacienne de Chiens-Guides d’Aveugles a été sollicitée le 7 juin pour participer à une formation destinée à des professionnels exerçant une activité dans le domaine de la santé.

L’intervention avait pour objectif d’approfondir leurs connaissances sur la déficience visuelle.
Flammenn, une jeune golden retriever a conquis les stagiaires par son calme et ses démonstrations de tendresse. Les stagiaires ont ainsi mieux compris en quoi le chien-guide, au-delà de l’aide technique qu’il apporte, possède un réel rôle social.

Présent en permanence  auprès de son maître, il devient un véritable partenaire.

Pour illustrer ces propos, trois ateliers ont  été proposés aux participants sur le thème de la locomotion: déplacements grâce à une tierce personne, grâce à une canne blanche et grâce au chien-guide. L’expérience était très enrichissante tant pour  nos éducateurs et  que pour les  auxiliaires de vie.

                 Jeudi 7 juin 2012, une nouvelle intervention à ISSM de Mulhouse

Flammenn, une jeune golden retriever a conquis les stagiaires par son calme et ses démonstrations de tendresse.

     

Mardi 10 avril 2012

Une intervention à l’Institut supérieur et social de Mulhouse dans le cadre d’une formation sur le handicap mental, moteur et sensoriel

L’Ecole Alsacienne de Chiens-Guides d’Aveugles a participé à une formation destinée à des auxiliaires de vie. L’intervention avait pour objectif de parfaire leurs connaissances dans le domaine du handicap afin d’adapter au mieux leurs prestations, aux personnes qu’elles accompagnent.
Ces professionnelles ont été ravies de faire la connaissance de Fréya, une caniche royale noire, et de Flammenn, une jeune golden retriever. A l’issu l’intervention de Céline et Gilles,  les auxiliaires de vie ont eu une première approche de la technique de guide (c’est à dire de la technique permettant de guider au bras une personne déficiente visuelle) Elles ont pu, ensuite, se mettre en situation de non-voyance et découvrir l’utilisation de la canne blanche et du chien-guide.
Cette intervention a permis à ces professionnelles d’échanger sur leurs expériences respectives et d’appréhender le handicap visuel de manière concrète.

Samedi 14 avril 2012

Une belle vitrine pour l’Ecole Alsacienne de Chiens-Guides d’Aveugles au « Carrefour des métiers » du Collège Val de Rosemont à Giromagny


Parmi la cinquantaine de métiers présentés dans ce collège , un métier pas très courant : éducateur de chiens-guides d’aveugles.

La présentation a permis de sensibiliser les jeunes de 5° et 4°aux multiples métiers concernant le domaine du chien (toiletteur, éleveur, …) ou celui du handicap . Céline et Gilles ont expliqué que si le chien-guide apporte une aide précieuse, l’acquisition de l’autonomie pour une personne déficiente visuelle est, en partie, permise par l’action conjointe de nombreux professionnels tels que l’instructeur en locomotion, l’éducateur spécialisé en activité de la vie journalière, l’orthoptiste …
Dans leurs démonstrations, Fabio et Flammenn ont été exemplaires durant cette matinée. Ils ont fait l’unanimité auprès des jeunes comme du personnel enseignant.